Skip to content

Le réchauffement climatique, le corail qui blanchit et la cane des poissons papillons – Libération

  • FISH

Une étude publiée ce mercredi signifies that des poissons dont le régime alimentaire souffre du blanchiment des récifs coralliens se lancent dans des combates «futiles». Du gaspillage d’energie qui menace leur survie.

An aquatic Mad Max. Les poissons dont le régime alimentaire souffre du blanchiment des récifs coralliens se lancent dans des combats “ineffective”, en y gaspillant une énergie précieuse qui menace leur survie, selon une étude publiée mercredi dans la revue scientifique Proceedings B de la Royal Society britannique. A group of chercheurs has studied the results of ce blanching on 38 species of poissons papillons. The coloured tropical poisson is nourished amongst others of corail, the place «sa supply of meals is in prepare of diminishing enormously, of façon rapide»say Sally Keith, marine biologist on the British College of Lancaster.

Along with her colleagues, Sally Keith ne pouvait savoir qu’un épisode majeur de blanchiment de corail était en gestación cuand ella llencé à étudier ce style de poisson dans 17 récifs des Philippines, d’Indonésie et de l’île australienne Christmas. Provoque par la hausse de la température des océans, conséquence du réchauffement climatique, le blanchiment du corail se traduit par une discoloration des récifs, qui fournissent abri et nourriture à de nombreuses espèces marines. When it’s survived, in 2016, there are fourni «the event parfaite» d’étudier ses conséquences sur le comportement de la faune marine qui dépend de la bonne santé du corail.

Un an après l’événement, les chercheurs ont été “shocked” par l’état de devastation des récifs de corail. The poissons «nageaient autour, à la recherche d’une supply de nourishment qui avait complètement disparu». Et l’episode de blanching avait particulièrement touché le corail Acropora, supply alimentaire essentielle pour les poissons papillons.

Competitors accrue

ce qui a “Changé la donne dans l’accès aux aliments”en plaçant les différentes espèces de poissons papillons dans une compétition accrue entre ellos pour accéder à d’autres genres de coraux.

The group has noticed round 3,700 interactions between poissons papillons. When l’un d’eux signale à un concurrent qu’un morceau de corail l’interesse particulièrement, il pointe son nez vers le bas et dresse sa nageoire caudale hérissée de piquants. “C’est un peu comme quan un coq herisse ses plumes”, defined Sally Keith. Et si cela ne suffit pas à dissuader le concurrent, il s’ensuit une poursuite pour chasser l’intrus, parfois sur une longue distance. «J’en ai suivi un sur environ cinquante mètres, ce qui était assez fatigant, automobile ils sont très rapides»informed the biologist.

When the corail était encore intact, les différentes especes de poissons papillons réglaient leurs différends grâce à des signaux d’avertissement dans environ 28 % des cas. A proportion tombée à 10% after the blanching, which is translated by a home from “ineffective assaults”selon l’étude. «Prendre des selections erronées sur la cible à combattre et dépenser une énergie précieuse dans ces attaques pourrait les faire basculer dans une véritable famine»in response to Sally Keith.

Le phénomène pourrait avoir des conséquences sur d’autres espèces, et à des maillons plus élevés de la chaine alimentaire pour la fauna des récifs coralliens. Des modélisations du changement climatique ont établi que même si l’objectif des accords de Paris de mantenir le réchauffement climatique à 1.5 degré Celsius était atteint, 99% des récifs coralliens du globe ne pourraient pas s’en remettre. Et s’il atteint 2 degrés, will probably be 100%.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *