Skip to content

After Clermont, a second bar Chat’lounge ouvre à Issoire pour les amoureux des chats

  • CATS

Après cinq ans de présence à Clermont-Ferrand, où leur premier Chat’lounge a ouvert, Manon Jalouneix et Roméo Lulendo ont ouvert leur deuxième bar à chats, dans le Puy-de-Dôme. Depuis mercredi dernier, c’est à Issoire que les deux entrepreneurs jouent aussi les entremetteurs. Objectif : faire joyeusement cohabiter in a restaurant room, leur clientèle et cinq chats.

Côté ronron : Stuart, Raclette, Pop-corn, Topaze et Louna qui ont élu domicile rue de la Berbiziale. Côté salle: une trentaine de locations assises, dès le mercredi à l’heure de déjeuner et jusqu’à 18 heures (19 hours le samedi).

Manger au milieu des félins, à Clermont-Ferrand, “chat” vous tente?

Juste avant de passer la porte, quelques règles simples sont données par les créateurs du lieu et affichées sur la vitre, à l’entrée: ici, on ne drive pas la rencontre. Le chat will come, s’il le veut, sur vos genoux, ou se caler contre votre dos, sur la banquette.

Mais on évite de les porter ou de les prendre contre leur gré

Souligne Manon Jalouneix.

Respect leur liberté… et leurs envies de caresses

Au Chat’lounge, c’est le chat qui est roi: on vient passer un momento sur son territoire. Chez lui. Autant se plier à ses règles de él.

De toute façon, il ne faut pas être trop inquiet. Our chats are three sociable. Ils adorent contacted him.

Obtain by mail our eco publication and retrouvez the reality of the financial actors of your area.

NL 6973″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4241534″,”idArticlesList”:”4241534″,”idDepartement”:”282 “,”idZone”:”30668″,”motsCles”:”1

Manon poursuit : «Quand on les a trouvés, tout petits, ils n’avaient plus leur maman. On a dû les biberonner parce qu’ils étaient affamés. Ils n’ont donc pas peur ; ils ne sont pas sauvages. Il faut juste leur laisser un peu de temps. Et puis, como avec tous les chats, laisser les libres. Ce sont eux qui choisissent, où et quand se faire câliner », defined the creator of lieux. Pas sauvages, non: Stuart et Pop-Corn n’hésitent pas à grimper sur les genoux des personnes assises à desk, quan bon leur semble…

Ne pas déranger le chat qui dort!

One other suggestion: ne pas réveiller un chat qui dort. Une consigne parfois un peu dure à respecter when on wind, justement, pour les caresser ou jouer avec eux. Mais quan on sait qu’un chat dort, en moyenne, 16 hours per day, cela arrivera forcément…

And should you begin a café entouré de chats? Route le Chat’lounge, à Clermont-Ferrand

“On demand additionally truthful consideration in entrance of the photographs: flashes within the yellow eyes”, says Manon Jalouneix. Quant à ce qu’il ya sur la desk, les chats auront beau être insistants, mieux vaut tenir bon: il est interdit de partager son assiette avec les chats.

On fait consideration à ce qu’ils ne mangent pas des choses qui ne sont pas faites pour eux. Ils ont leurs croquettes et leurs bols d’eau, pas loin…

designate Manon.
The saint of her little protégés is a precedence for her. « On work with the residing, on fait très consideration à eux. On est et on restera toujours très attentifs à leur comportement, à remark ils réagissent avec nous et avec les visiteurs. C’est leur rythme et leur façon de se behaver qui décident de tout. »

Have interaction the dialog with the desk d’à côté

A selection is made a certainty for Manon Jalouneix and Roméo Lulendo: the facility of the chats federation.

« Les tables are voluntarily assez près les unes des autres. Parce que vous allez voir : la conversación s’engagera très vite entre les visiteurs »

Manon Jalouneix (creator of Chat’lounge)

Véridique: the individuals put in se mettent vite à papoter ensemble and the dialog oscillates between the chat qui nous a fait la faveur de monter sur nos genoux ou celui, qui, obstinément purrronne sur ceux de votre voisin et n’a pas même tourné ses mustaches in your route.
« À Clermont-Ferrand, où on a lancé notre premier Chat’lounge, on a autant de familles avec des enfants, que des copines, ou des personnes seules, qui veulent s’offrir ce petit tête à tête avec un animal. » Automobile, un peu comme chez Klapisch au cinéma, « Chacun cherche son chat »…

Marie-Edwige Hebrard

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *